Menu

Style Zhao Bao

Le Taïchi Chuan (Taiji Quan) du style Zhaobao est considéré comme étant à l’origine de toutes les autres écoles de Taiji. Alors que les autres styles de Taiji portent le nom d’une famille, le Taïchi Chuan du style Zhaobao emprunte son nom à un village (Zhaobao).

La pratique de ce style peut être adaptée en fonction de la hauteur :

→ Une pratique martiale en position basse
→ Une pratique plus interne en position moyenne ou haute
Cela en constitue donc un style ouvert à tous les âges et à tous les niveaux de pratique.

dsc_0101

Maître Ai Jun ZHANG

Genèse du Zhao Bao

L’histoire raconte que le fondateur originel du Taïchi Chuan, maître ZHANG San Feng du Mont Wudang, que l’on considère comme le fondateur des arts martiaux, a enseigné à plusieurs disciples. Un de ses disciples a formé celui qui a donné le style Zhaobao au village Zhaobao.
Les enchaînements (13 ou 72 mouvements) permettent d’acquérir une conscience corporelle de l’espace et des énergies internes avec des gestes lents, amples et contrastés, exécutés en souplesse.
Pratiquer une forme traditionnelle et martiale est idéal pour les personnes qui souhaitent travailler et se diriger vers des poussées externes
En observant un pratiquant s’exercer, on remarque l’aspect très martial de ce style.

Cette pratique implique

→ une forte circulation énergétique dans l’ensemble du corps.
→ les jambes sont très sollicitées par des positions basses, avec un travail important de coordination avec les bras.
→ les gestes dans leur ensemble, sont amples et circulaires.
→ le travail au niveau des épaules et des hanches est marqué, en rondeur, mené/porté par un fort enracinement des membres inférieurs.
→ le positionnement des pieds dans les déplacements est extrêmement important, les pieds doivent rester « vivants », souples et agiles.